21/02/2010

24 gurus - partie 02

Hare Krsna mataji et prabhuji.

Veuillez s'il vous plait accepter nos humbles obéissances. Toutes gloires à Srila Prabhupada et à Srila Gurudeva.

La Terre Mère : Le premier maître spirituel avec lequel le brahmana Avadhutha a apprise la leçon d'or de l'indulgence est la Terre Mère. Dans la Srimad-Bhagavatam (SB_11.7.37) :

 

bhutair aakramyamaano 'pi / dheero daiva-vashaanugaih

tad vidvaan na calen maargaad / anvashiksham kshiter vratam

 

« Une personne d'humeur grave, même harcelé par d'autres êtres vivants, devraient comprendre que ses agresseurs sont en train d'agir sans pouvoir intervenir sous le contrôle de Dieu, et donc, il ne devrait pas être distrait de son progrès de sa propre voie. Cette règle je l'ai apprise de la terre. »

 

Des 5 éléments (la Terre, l'eau, le feu, l'air et l'éther), la Terre est l'élément qui est le plus harcelée. Par exemple, personne ne joue avec le feu. En fait, tout le monde en a peur. L'éther, nous ne pouvons pas le voir, donc il n'est même pas question de se conduire mal avec cela. Mais la Terre Mère est torturée et exploitée au delà des limites par l'humanité. Il y a tellement de forages pétroliers, des explosions atomiques... qui se produisent tout les jours sur la surface de la terre. Imaginez à quel point ce serait douloureux si quelqu'un enfoncer un foreur dans votre corps pour en extraire du sang tout les jours ! Et après il y a tellement de pollution créée par les ordures jetées tout les jours par les êtres vivants les plus évolués, les êtres humains.

 

Malgré toutes ces tortures, la Terre ne réagit pas. En fait, elle nous donne toutes les bonnes choses en retour. Quand nous creusons la terre, nous obtenons de l'eau pour étancher notre soif, nous obtenons du pétrole et d'autres minérales d’usages divers dans l’industrie. Si vous creusez un trou et y placez des graines, par le pouvoir de la Terre, vous obtiendrez beaucoup de différentes plantes, arbres, fruits et des légumes pour votre nourriture. Telle est la magnanimité de la Terre. C'est pour cette raison qu'elle est appelée à juste titre la Terre « Mère ». Krsna est tellement content de la tolérance et de la magnanimité de celle-ci qu'Il s’étend Lui-même en tant que parfum à l'intérieur de la terre - punyo gandha prtivyaam ca. Ce parfum est tellement universel que toutes les différentes herbes, arbustes... détiennent des qualités médicinales. Les différentes fleurs obtiennent leurs jolies couleurs et leur plaisant parfum de cela. En effet, Il était tellement content de la Terre Mère que pendant Sa présence dans ce monde matériel, Il était toujours en train de lui donner une félicité transcendantale en marchant constamment à sa surface. Quelle meilleure bénédiction d’être constamment touché par les pieds de lotus du Seigneur?

 

Dans le verset ci-dessus, la Terre est qualifiée de dheera – sobre. Une fois Brahma demanda à Bhumi comment faisait-elle pour tolérer tous les harcèlements des entités vivantes même si cela est insupportable. La Terre Mère répondit magnifiquement : « Certainement il est très difficile de tolérer dans les tortures. Mais je vois toujours la nature temporaire de ces entités et je suis fixe dans ma détermination de servir le Seigneur. Par conséquent, de nombreux rois sont venus, ont péri et se sont battu pour moi. Ils sont tous partis en se mélangeant avec la poussière, leurs valeurs sont converties en contes d’histoires mais du fait de ma tolérance, j’existe toujours. »

 

Ce n’est pas seulement que la Terre tolère nos mauvaises conduites. Elle nous retourne aussi toutes les bonnes choses. Nous devrions apprendre cette « well-wishing » attitude de la Terre Mère. Nous sommes facilement provoqués lorsque quelqu’un nous blesse. Il est utile de méditer sur les mots « daiva vashaanugaih » dans le verset (ci-dessus). Nous devons nous se souvenir que chacun agit, sans pouvoir intervenir, sous le contrôle du Seigneur et que tout se produit seulement après Sa sanction. Pas un seul brin d’herbe ne peut bouger sans Sa volonté. Il ne sanctionnera jamais quelque chose qui ne le mérite pas. Et non seulement, nous devrions aussi essayer sincèrement d’aider et de prier pour les entités vivantes qui nous ont fait du mal. Par exemple, lorsque l’on trébuche et tombe, la Terre aussi ressent l’impact. Mais comment nous relevons-nous ? C’est seulement avec l’aide de la Terre. Nous devons apprendre cette qualité « d’aider même ceux qui nous ont blessé » de la Terre Mère.

 

Les arbres, les plantes et les montagnes de la Terre sont aussi très patientes et en même temps plein de magnanimité. Cela est très bien décrit par le brahmana Avadhutha dans le verset suivant (SB_11.7.38) :

 

shashvat paraartha-sarvehah / paraarthaikaanta-sambhavah
saadhuh shiksheta bhu-bhrtto / naga-shisyah paraatmataam

 

« Une personne sainte devrait apprendre de la montagne à dévouer tous ces efforts aux services des autres et de faire le bien aux autres la seule raison de son existence. De la même façon, comme le disciple d’un arbre, il devrait apprendre à se consacrer aux autres. »

 

Les montagnes sont sources de végétation, tellement d’herbes des arbres, des minéraux, de l’or, des mines de fer, des cascades et des rivières sont toutes vitales et essentielles pour les entités vivantes sur Terre.

 

La semaine passée, H. G. Arta Bandhu prabhu expliqua comment les mines sont exploitées pour y extraire du fer, du cuivre, de l’or… Dans différentes régions de Bharat, il y a de grandes montagnes. Certaines des compagnies qui sont impliquées dans les fouilles ont des machines sophistiquées qu’en quelques mois, ils détruisent complètement une montagne entière pour y extraire différents minéraux. Même lorsque les montagnes sont attaquées et exploitées par les humains pour leurs ressources – ils tolèrent juste et leur réciproque avec des éléments de grande valeur comme des minéraux, de l’or, du fer…

 

Dans le verset ci-dessus, la phrase « paraartha-ekaanta-sambhavah » est très puissante. La seule raison de leur vie (la Terre, les arbres et les montagnes) est de servir les autres (para-artha). Il n’y a pas un seul jour où ils ne servent pas les autres. Nous somme tous svaarthas – vivant seulement pour nous-mêmes et voyant tout le monde comme étant un instrument à notre service. Si au fond, nous voulons vraiment être dévots et faire plaisir à Krsna, nous devons cultiver cette importante qualité de la Terre Mère, des arbres et des montagnes – exister seulement pour faire le bien aux autres.

Par la volonté de Krsna, nous continuerons les leçons des autres gurus dans les prochains mails.

Merci beaucoup. Bien à vous, au service de Srila Prabhupada et de Srila Gurudeva.

Kalacakra Krsna das et Sudarshana devi dasi.

11:46 Écrit par Dharma Today dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.