04/05/2007

Satsang du 14 avril 2007

1Celui qui n'est pas faux dans son cœur, devient un fidèle de la vérité ! De ce fait, il obtient une place dans le cœur de tous !

Tiruvalluvar

 

 

 

 

L'ANNEE SARVAJIT 5108

 

Sarvajit – voici un mot qui ne doit pas nous laisser de marbre. C'est pour nous tout un programme. Qu'est ce que c'est que Sarvajit ? Vainqueur de tout ! Pour vaincre quelqu'un ou quelque chose, nous devons tout d'abord le connaître. Je ne peux vaincre ce que je ne connais pas. Même si je le connais, est-il vraiment possible de le vaincre. Je connais mon ombre, est-il possible de la vaincre ? Nous pouvons passer tout notre temps sur terre à vouloir faire des choses qu'il ne faut pas. Heureusement que l'enseignement du Sanâtana Dharma est là pour nous rappeler le but de la vie : réaliser qui nous sommes réellement.

 

Il est indispensable pour nous de ne pas nous tromper de cible. Ne soyons pas myope ou presbyte ! Juste penser à son confort physique ou intellectuel n'est pas le but de la vie. Notre vie sur terre est si précieuse que nous ne pouvons pas la gâcher.

 

Même les noms du calendrier hindou nous rappelle le but à atteindre : réaliser Cela qui est Sarvajit – vainqueur de tout !

 

Dans un tournoi, une personne peut vaincre une autre personne par la force, par la ruse, par son intelligence, ect. Pour vaincre, il est nécessaire d'avoir au moins deux personnes. Mais le but des sages du Parampara - de la tradition hindoue -, ne l'oublions pas, n'est pas de nous laisser dans la dualité mais de nous amener à l'Unité. Est-ce que mon pied droit peut vaincre mon pied gauche ? Non, parce que mon pied droit fait partie d'un tout que j'appelle mon corps. Est-ce que ma main droite peut vaincre mon genou ? Non !

 

Vaincre implique une dualité minimum. Dans le cas de l'année tamoule que nous venons de quitter - Viyya, si vous vous souvenez de la traduction de ce nom – il s'agissait d'une marche, d'une démarche pour arriver à un but. Maintenant nous connaissons le but : c'est Sarvajit – l'Omnipotent !  Si nous avons un doute, regardons plus loin, comment va s'appeler l'année 5109 ? Sarvadhâri – cela qui maintient tout !

 

Pourquoi il est vainqueur de tout. Il n'est pas comme nous, humains, limités par nos équipements physiques ou notre équipement psychologique. Il est ajam, nirvikalpam, ect…

Non seulement, il est au-delà de toutes les limitations mais il est aussi la cause de tout. La cause matérielle, la cause intelligente de tout ce vaste univers infini.

 

C'est beau tout cela me direz-vous mais comment faire pour le réaliser. La Gîtâ nous donne le programme à réaliser : une vie de valeurs.

 

Des valeurs que nous possédons déjà en quantité plus ou moins réduite mais que nous pouvons cultiver jour après jour. Mais qui dit culture, surtout agriculture ou jardinage, dit aussi mauvaises herbes. Dans notre jardin spirituel, il y a ces mauvaises tendances que nous devons extirper, non pas à coup de désherbants, mais par une vie de contrôle de soi.

 

Nous qui sommes rassemblés ici ce soir, faisons en sorte que dans cette année 5108, nous soyons encore plus vigilants dans notre vie de tous les jours pour que ces valeurs mentionnées par le Seigneur dans la Gîtâ, deviennent des réalités de plus en plus grandes dans notre vie. Tout comme le souffle de la vie maintient ensemble les différentes parties de notre corps, le souffle du Divin maintient ensemble tout l'univers.

 

PRIERE

 

O Seigneur aux pouvoirs matériels et spirituels,

Tu es puissant et bon envers les hommes !

Nous sollicitons Ton amitié et Ton affection !

Désirant avoir la sagesse,

Nous avons recours à Toi

Pour avoir une entière protection !

Rg.4.41.7

07:15 Écrit par Dharma Today dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.