15/04/2007

La relation entre Siva et Srila Sanatana Gosvami (extrait de Siva-tattva, chapitre 1)

Ce qui suit est un extrait du premier chapitre de Siva-tattva, ouvrage dont nous vous avons déjà parlé il y a peu. Il y est ici question de la relation entre Siva et Srila Sanatana Gosvami. Nous vous en souhaitons bonne lecture.

 

 

7Srila Sanatana Gosvami, ce grand saint vaisnava qui résidait à Vrndavana près du vieux temple de Sri Madana-mohana, se rendait tous les jours au temple de Sri Gopisvara Mahadeva. Un jour, alors qu’il était très âgé, Sanatana Gosvami fit un rêve dans lequel Gopisvara Mahadeva lui confia: «Maintenant que tu es vieux, ne te donne pas tant de mal pour venir me voir.» Ce à quoi Sanatana Gosvami répondit: «Je continuerai à venir. Je ne changerai pas mes habitudes.» Alors Gopisvara Mahadeva répliqua: «J’irai donc m’installer près de chez toi, à Bankhandi.» Le lendemain, Sri Gopisvara Mahadeva se manifesta à Bankhandi, à mi-chemin entre son temple et la maison de Srila Sanatana Gosvami. En voyant cela, Sanatana fut transporté d’une extase transcendantale et, depuis ce jour, il prit quotidiennement le darsana de Bankhandi Mahadeva. 

 

Srila Sanatana Gosvami ne pouvait vivre sans son cher Siva: Gopisvara Mahadeva et Bankhandi Mahadeva à Vrndavana, Kamesvara Mahadeva dans la forêt de Kamyavana et Cakresvara Mahadeva à Govardhana, qui obtint ce nom en servant la colline et les Vrajavasis en tenant son trident comme un cakra, les protégeant ainsi des pluies torrentielles envoyées par le roi Indra.

 

Avant cela, Siva avait demandé à Sri Krishna la bénédiction d’assister à Ses divertissements d’enfant. Krishna lui avait alors ordonné de se tenir à Nandagaon sous la forme d’une colline. Siva obtempéra et devint la colline Nandisvara, d’où son nom de Nandisvara Mahadeva. Brahma, lui, devint Brahma-parvata, la colline du lieu de naissance de Srimati Radhika à Varsana. Parce que Brahma est très proche de Radhika, il est également notre gurudeva.     

 

Nous honorons le seigneur Siva comme un grand vaisnava et un guru. Nous ne l’adorons pas indépendamment de Krishna. Nous observons le jour de Siva-ratri, son jour d’apparition, et le glorifions en relation avec Sri Krishna. Srila Sanatana Gosvami stipule dans son Hari-bhakti-vilasa que les vaisnavas doivent commémorer Siva-caturdasi (Siva-ratri). En effet, Siva, le réservoir de toutes les qualités, doit être honoré en ce jour. Nous rendons nos hommages au seigneur Siva:

 

vrndavanavani-pate! jaya soma soma-maule

sanaka-sanandana-sanatana-naradedya

gopisvara! vraja-vilasi-yuganghri-padme

prema prayaccha nirupadhi namo namas te

 

«Je t’offre encore et encore mes hommages, toi, le gardien de Vrndavana! Ô Soma, toutes gloires à toi! Ô toi dont le front est orné d’une lune et qu’adorent les sages, à commencer par Sanaka, Sanandana, Sanatana et Narada! Ô Gopisvara! Je désire que tu m’accordes le prema pour les pieds de lotus de Sri Sri Radha-Madhava, qui Se divertissent joyeusement à Vraja-dhama.» (Srila Visvanatha Cakravarti Thakura, Sankalpa-kalpadruma 103)   

 

Par la bénédiction de Siva

Un jour, à Kasi Varanasi, un brahmana pria le seigneur Siva: «Je veux donner ma fille en mariage, mais je n’ai pas d’argent. Je t’en prie, donne-m’en.» Siva répondit: «Va à Vrndavana auprès de Srila Sanatana Gosvami et demande-lui de te donner de quoi marier ta fille.» Le brahmana s’exécuta et partit à Vrndavana à pied. En arrivant, il questionna les villageois qui lui indiquèrent l’endroit où vivait Sanatana Gosvami.

 

Srila Sanatana Gosvami accomplissait son bhajana non loin des bords de la Yamuna, à Kaliya-hrada, où vivait autrefois le terrible serpent Kaliya. Comme il était proche de la rivière, l’endroit était sablonneux. Srila Sanatana Gosvami n’avait qu’un pagne pour tout vêtement. Il allait de porte en porte mendier un peu de prasada (les reliefs de nourriture offerte à Krishna) et ne prenait pour tout repas qu’un capati sec (galette de farine de blé), sans sel.

 

Le brahmana s’approcha: «Je viens de la part du seigneur Siva, Sankara Mahadeva, qui m’a dit que vous me donneriez de l’argent pour le mariage de ma fille.» Sanatana Gosvami répondit: «Je ne possède rien. Comme vous voyez, je n’ai que mon pagne.» Mais il pensait: «Siva ne peut pas mentir. Il est mon ami proche.» Alors il se rappela d’une pierre philosophale qu’il avait jetée puis oubliée. Il dit au brahmana: «Allez au bord de la Yamuna et creusez un peu; vous trouverez une pierre philosophale. Elle est enterrée quelque part, mais je ne sais plus où.»

 

Notre homme dénicha le joyau et toucha du fer avec, qui se changea en or. Il était très heureux que le seigneur Siva lui ait demandé de se rendre à Vrndavana et pensait, plein de gratitude: «Il a exaucé ma prière.» Sur le chemin du retour, sa soif d’argent augmenta et il se mit à réfléchir: «Pourquoi Sanatana Gosvami gardait-il la pierre dans le sable? Elle ne lui était d’aucune utilité ainsi. Il doit avoir d’autres joyaux qui ont plus de valeur.»

 

Il retourna donc sur ses pas et, en le voyant, Sanatana Gosvami lui demanda pourquoi il revenait: «Je suis revenu parce que je sais que vous possédez d’autres richesses que celles-là.» Sanatana Gosvami lui dit alors: «Allez jeter cette pierre dans la Yamuna et revenez me voir.» Le brahmana la jeta de toutes ses forces et revint auprès du saint, qui lui donna le maha-mantra: «Hare krishna hare krishna krishna krishna hare hare hare rama hare rama rama rama hare hare. Je n’ai aucune richesse matérielle, mais j’ai des richesses transcendantales. Le joyau de Sri Sri Radha-Krishna viendra à vous très prochainement. Aussi, restez-là et chantez Hare Krishna. Le mariage de votre fille aura lieu même sans vous.» Le brahmana suivit son instruction et devint un vaisnava très élevé.

 

 

Traduction: Syamananda Dasa

Correction: Jayanta-krishna Dasa & Sandipani Muni Dasa

02:15 Écrit par Dharma Today dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.