22/05/2006

Hindus Wake up...

Le Parti National Bangladeshi arrive au pouvoir octobre le premier, 2001.

Les groupes extrémistes Islamiques se rallient au nouveau gouvernement.

Ils font du pillage, tue et chasse des milliers d'hindous de leurs maisons et villages.

 

Les plus horribles atrocités sont faites sur les femmes.

 

Ce qui suit ne sont que quelques incidents:

 

Octobre 12 Des femmes hindoues sont publiquement violées par des gangs dans le district de Barisal. Un rapport en Bengalais cite:" Le viol barbaric de ses adolescentes par les fondamentalistes fait honte au monde entier et challenge l'existence meme de la civilisation".

 

Octobre 14 Les Fondamentalistes sont contre les minorités hindoues à Chandshi, Bahadurpur, Bharti, Pingolkati, Ashukati, Agailzara. De nouveaux, des femmes hindoues sont violées publiquement par les gangs.

 

Octobre 21 L'indifférence du gouvernement résulte d’une l'augmentation des viols dans les régions de Khulna et Barisal

 

Octobre 22 Certain journeaux Bangladeshi publient des photos de jeunes femmes hindoues qui ont été molestées dans leurs propres maisons par les fondamentalistes. Beaucoup de femmes hindoues fuient dans des villages et villes lointaines et se réfugient aussi en Inde.

Rokeya Kabir, à la tête du groupe de droit des femmes -NARI PRAGATI SANGHA- dit qu'elles ont rencontre des femmes qui ont été violées mais elles ne disent rien car elles ont peur d’autres attaques.

 

Octobre 22 Report d'une attaque sur une femme hindoue-Shefali Rani- un membre du conseil villageois de Barisal. Les fondamentalistes attaquent son foyer, pillent sa maison et la batte ainsi que la viole. Elle s'enfui et cherche refuge dans un autre district.

 

Octobre 22 Anil Kumar Sil, un fermier, dit aux reporters que sa fille a été violée par un gang de fondamentalistes.

 

Octobre 24 Deux fille-Supama (8 ans) et Sulekha Das (7 ans) sont violées à Bhola, Barisal. Leur père forcé à regarder est mort étranglé quand il essaye d'aider ses filles. Supama en est morte et Sulekha est encore a l'hôpital.

 

Octobre 28 Rapport de femmes qui se réfugient en Inde. 250 entrent dans le Bengale de l'ouest et 370 entrent à Tripura. Les vrais nombres de réfugies et expecte a être beaucoup plus élevé que les estimations officielles. Des officiers de l'intelligence à Calcutta pensent que les familles de classes moyennes ont envoyées 3000 a 4000 femmes et jeunes filles dans le Bengale de l'ouest.

 

Octobre 28 Encore plus de cas de viol dans le district de Barisal. NDTV, Inde. Les reporters passent 3 heures ici et apprennent de plus de 50 cas de viol et pillage. Les noms des femmes qui sont les victimes ne sont pas révèlés.

 

Novembre 16 A Ullapara, Poornima Sarkar, dans le début de la vingtaine et violée par des fondamentalistes. Novembre 16 " En une nuit, presque 200 femmes ont été violées dans Car Fashion de Bhola, et entre elles, il avait une fille de 8 ans, une femme de moyen age amputée et une vielle femme de 70 ans" dis le Daily Star News. " Les femmes ont été violée dans les champs, dans la foret ou près de rivières...les femmes ont ensuite été jetées dans le village, encore sous le choque et les douleurs de leur attaques qui durèrent toute la nuit".

23:36 Écrit par Dharma Today | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.