22/04/2006

Une Interview De Sri Sri Ravi Shankar

Comment définissez-vous le fondamentalisme religieux ?

 

Le fondamentalisme c’est ce qui n’englobe pas tout, qui sépare, qui divise, qui juge. C’est à la base une ignorance. Le problème c’est que le fondamentalisme dans une religion a des répercussions dans une autre et engendre des contrecoups.

Dans chaque religion il y a de la place pour le progrès, pour s’adapter aux temps qui changent. Les religions qui ne le font pas stagnent ou régressent.

C’est ce refus d’adaptation aux temps modernes, dans l’islam, par exemple, qui a déclenché les évènements du 11 septembre 2001 ; nous sommes nous aussi en Inde la cible de ce même fondamentalisme.

Si chaque religion se sent supérieure aux autres et est prête à employer la force, qu’elle soit psychologique ou physique, pour convertir les « païens », de tels évènements vont certainement se reproduire.

Mais tout ceci ne doit pas nous empêcher de toujours voir le meilleur de chaque religion, que ce soit l’islam, le bouddhisme, l’hindouisme, la chrétienté ou le jaïnisme.

18:49 Écrit par Dharma Today | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.