28/02/2006

Le long périple de la statue de Shiva

Du haut de ses 108 pieds, la divinité est impressionnante, trident dans la main gauche et cobra autour du cou. Cette statue de Shiva trône à l’entrée de Grand-Bassin. Des prières ont eu lieu hier après-midi. La fin des travaux est annoncée dans deux mois. A son dévoilement officiel, la statue sera la plus grande dédiée à Shiva. Elle devance celle de Baroda de 26 pieds. Rs 15 millions, données par des Mauriciens, ont été nécessaires pour l’ériger. Bien que les travaux se soient déroulés sans souci majeur, cette statue a néanmoins été teintée de récupération politique.

Ce projet, dont on attribue l’idée au défunt chanteur indien Gulshan Kumar, démarre début 2004. Le terrain est identifié. La maquette est conçue en Inde. Dès le début des grandes manœuvres, le ministre des Infrastructures publiques d’alors, Anil Bachoo, préside les comités y relatifs. Sa gestion, cependant, suscite des remous politiques début 2005.

Quand Anil Bachoo démissionne du gouvernement MSM-MMM, le cabinet, dans la même semaine, décide de placer la supervision des travaux et la gestion du projet sous la tutelle d’un trust fund. L’ancien ministre s’en offusque. Son entourage maintient que ce dernier ne s’est épargné aucun effort pour que ce projet se concrétise. Il est même allé jusqu’à verser ses allocations pour financer la construction, partir en Inde en quête de main-d’œuvre qualifiée, voire fournir de la nourriture aux travailleurs.

La réponse des gouvernants d’alors est tout aussi cinglante, pour démontrer que la statue n’est pas la propriété privée d’Anil Bachoo. “Mo mem mo finn kontribue”, lance Paul Bérenger, Premier ministre à l’époque. Puisque le mastodonte se trouve sur les terres de l’Etat, il devra donc être géré par le Mangal Mahadev Trust Fund, créé par un texte de loi. Il est même question de faire coïncider son dévoilement avec le pèlerinage de la fête Maha Shivaratree.

La construction, qui a démarré il y a plus d’un an, prendra cependant fin après la fête. Il ne reste plus qu’une couche de cuivre à placer. Une trentaine d’ouvriers indiens ont été employés, avec l’aide de l’entrepreneur Nandan Gopee.


CÉLÉBRATIONS
Des Sud-Africains pèlerins

Un groupe de 130 pèlerins sud-africains arrive cet après-midi par un vol spécial pour participer à la fête Maha Shivaratree. Pour la première fois, un groupe aussi important d’Afrique du Sud se déplace. Un Mauricien établi dans ce pays, Hanslall Ramduny, a initié, il y a 20 ans, la participation des Sud-Africains à la Maha Shivaratree. Pendant leur viste de sept jours, ils seront à Grand-Bassin et dans différents temples, y compris le temple tamoul de Kylasson.

 

Article du 23/02/06 de l'Express (http://www.lexpress.mu/)

17:41 Écrit par Dharma Today | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.