29/01/2006

Les envahisseurs musulmans

Au XIe siècle, les hordes de pillards musulmans déferlent sur l'Inde, attirées par ses immenses richesses, rasant et désacralisant sur leurs passages les temples, massacrant la population hindoue « infidèle » à leurs yeux ou la réduisant à l'esclavage. Déjà, le terrible émir turc Mahmud de Ghaznî (998-1030), le destructeur de Kanauj et des temples de Mathura et Somnath, parmi les plus sacrés de l'Inde, avait tenté par deux fois au début du XIe siècle de s'emparer du Cachemire - sans succès. Mais tout au long du XIIe siècle, sous les attaques répétées des envahisseurs turcs et mongols, le royaume du Cachemire, affaibli par les intrigues, la débauche, et les guerres intestines des seigneurs cachemiris, cède tour à tour les provinces de Poonch, Kangra, Jammu et le Ladakh et ne se réduit plus finalement qu'à la seule vallée du Cachemire. Et au début du XIVe siècle, Dulucha, féroce mongol, envahit la vallée par le nord à la tête d'une armée de 60 000 hommes. Comme Timur (Tamerlan) au Punjab et Delhi, Dulucha détruit tout sur son passage, villages, villes, temples et massacre des milliers de Cachemiris. Son agression sauvage met pratiquement fin à la souveraineté hindoue sur le royaume du Cachemire et en 1339, Shah Mir, victorieux de l'armée commandée par la courageuse reine Kota Rani, épouse du dernier roi hindou Udayan Dev, inaugure la période de domination musulmane sur le Cachemire. Le royaume du Cachemire, hindou depuis près de 5 000 ans, haut lieu du Shivaïsme, terre d'érudits sanscrits où le bouddhisme Mahayana se développa, va devenir majoritairement musulman en quelques siècles.

11:42 Écrit par Dharma Today | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.