31/12/2005

Notre famille spirituelle a le même objectif

Govardhana, 25 novembre 2004

 

Le 25 novembre dernier, Pujyapada Svarupa Damodara Maharaja, GBC d’ISKCON, rendit visite à Srila Narayana Maharaja, à Govardhana. Après leur rencontre, il participa aux bhajanas et à la classe de Srila Maharaja, qui lui demanda ensuite de s’exprimer.

Sripada Svarupa Damodara Maharaja enthousiasma l’auditoire, constitué de plus de 600 pèlerins venus du monde entier, en partageant avec eux l’expérience du service que lui avait donné personnellement Srila Prabhupada, qui était de prêcher aux scientifiques et les convaincre de l’existence de l’âme individuelle et de Dieu en tant qu’Ame Suprême. Il relata sa récente prédication lors d’une conférence en Italie qui connut un vif succès.

 

Srila Narayana Maharaja: je dis toujours à mes disciples que nous faisons tous partie de la même famille, celle de Sri Caitanya Mahaprabhu et Sri Nityananda Prabhu. Nous devrions toujours être solidaires et prêcher Leur mission dans le monde entier. Si nous nous unissons à nouveau, nous pourrons prêcher partout, comme au temps de Srila Bhaktivedanta Svami Maharaja.

 

Sripada Svarupa Damodara Maharaja est très qualifié et n’est absolument pas sectaire. Il ne pense pas: «Ils sont de la Gaudiya Matha et nous sommes d’ISKCON.» Il a toujours été comme ça; depuis le début, il a toujours voulu que nous prêchions ensemble la mission de Sri Caitanya Mahaprabhu et Sri Nityananda Prabhu.

 

Je lui demande maintenant d’instruire les dévots présents pour qu’ils puissent développer leur conscience de Krishna.

 

[Après avoir partagé avec les dévots quelques exemples d’arguments scientifiques et logiques qu’il utilisa pour convaincre les hommes de science qu’il avait rencontrés, Sripada Svarupa Damodara Maharaja conclut sur ces mots:]

Il est difficile de prêcher ces gens sans prouver l’existence de Dieu dans un langage scientifique. De nos jours, d’éminents savants s’intéressent au sujet. Nous avons ici notre frère-en-Dieu, Jnanadasa, maintenant Bhaktivedanta Nemi Maharaja. Peut-être pouvons-nous à nouveau nous réunir.

 

Je me rappelle de Srila Narayana Maharaja à Krishna-Balarama, notre temple de Vrindavana, et je pense que le festival de la disparition de Srila Prabhupada est incomplet sans lui. Le moment est venu de faire quelque chose pour que ça change. Il y a parfois des malentendus au sein d’une famille, mais il est temps de faire en sorte que notre mission continue comme avant.

 

J’ai fait la connaissance de Srila Maharaja il y a quelques années, alors qu’il nous donnait des conseils, et tout particulièrement lorsque notre Srila Prabhupada a quitté ce monde. On ne pourra jamais oublier de quelle manière il a pris soin de nous et l’affection dont il a fait preuve à notre égard.

 

Au moment où Srila Prabhupada a quitté ce monde, Srila Maharaja n’était pas là. Il était à Mathura. Nous n’étions qu’un petit nombre et personne ne savait quoi faire. Nous ne savions pas comment accomplir les derniers rituels. Sans les conseils affectueux de Srila Maharaja, nous n’aurions pas su comment agir. Il arriva alors, prit tout en main et nous n’avions plus qu’à suivre ses directives.

 

Cet incident était très important et mémorable. Srila Maharaja prit soin de nous et nous enseigna comment nous comporter envers l’acarya qui quitte ce monde. Cela restera gravé dans nos mémoires. Comment pouvons-nous nous isoler de lui? C’est impossible. Sans Srila Maharaja, nous ne pouvons être dans une bonne condition, c’est pourquoi nous devons nous réunir à nouveau.

 

Je prie pour recevoir la bénédiction de Srila Maharaja de pouvoir accomplir mon seva à Srila Prabhupada.

 

Srila Narayana Maharaja: par la miséricorde immotivée de Sri Sri Guru et Gauranga et celle de Sri Giriraja Govardhana, nous avons pu compléter aujourd’hui avec succès notre parikrama de Kokilavana, Yavatgaon et d’autres lieux.

 

Une question se pose toutefois. Quel est le but, la raison d’accomplir ce Vraja-mandala- parikrama? En le suivant, nous atteindrons la perfection dans notre bhajana, notre service de dévotion, sous la tutelle de Srila Rupa Gosvamipada.

 

Sri Narada Muni avait reçu de Sri Krishna la bénédiction que les plus chers désirs de celui qui ferait le parikrama et toucherait la poussière des lieux où Krishna accomplit Ses doux et merveilleux divertissements seraient comblés. Et en particulier le désir d’obtenir vraja-bhakti, la dévotion que possèdent les compagnons de Krishna à Vrindavana. S’il suit le parikrama en étant guidé par un rasika-vaisnava réalisé, il atteindra la perfection dans son bhajana.

 

Nous allons dans ces lieux, y touchons la poussière et prions aux pieds de lotus de Sri Sri Radha et Krishna. C’est à cette fin que j’ai invité et appelé les dévots des quatre coins du monde. C’est avant tout la raison pour laquelle Srila Bhaktivedanta Svami Maharaja se rendit en Occident et fit le tour du globe. Il expliqua Sri Rupa-siksa, les enseignements de Srila Rupa Gosvamipada, et aussi les raisons confidentielles de la venue de Sri Caitanya Mahaprabhu ici-bas.

 

Srila Prabhupada Bhaktivedanta Svami Maharaja alla en Occident et prêcha. Mais la plupart du temps, il était obligé de défricher la jungle des fausses conceptions de ceux qui n’ont aucune idée de l’existence de Dieu, de ce qu’est l’âme, de la dévotion au Seigneur. Il prêcha ceux qui avaient contracté la maladie de l’impersonnalisme et de l’athéisme, et dût avant tout défaire leurs fausses conceptions. Il est venu en ce monde accomplir la mission de Sri Caitanya Mahaprabhu:

 

anarpita-carim cirat karunayavatirnah kalau

samarpayitum unnatojjvala-rasam sva-bhakti sriyam

harih purata sundara-dyuti-kadamba-sandipitah

sada hrdaya-kandara sphuratu vah saci-nandana

 

“Puisse le Seigneur Suprême, qui est connu comme le fils de Srimati Saci-devi, S’établir au plus profond de votre cœur. Resplendissant de la couleur de l’or en fusion, Il est apparu dans l’Age de Kali par Sa grâce immotivée pour accorder ce qu’aucune autre incarnation n’a jamais offert avant Lui: le plus sublime et le plus lumineux des sentiments dévotionnels, celui de l’amour conjugal.» (Caitanya-caritamrita, Adi-lila 1.4)

 

Srila Rupa Gosvami déclare que Sri Caitanya Mahaprabhu est descendu ici-bas pour offrir la beauté et les sentiments de Srimati Radhika – le service de Ses pieds pareils au lotus. Bhaktivedanta Svami Maharaja est venu avec cette même intention, mais parce qu’il passa la majeure partie de son temps à contrecarrer les conceptions antagonistes, il eut peu d’opportunités de distribuer le cadeau que Sri Caitanya Mahaprabhu voulait offrir. Il établit une plate-forme parfaite afin que, dans le futur, une personne qualifiée vienne et présente la contribution positive de Sri Caitanya Mahaprabhu à tous les êtres vivant dans le Kali-yuga. Il traduisit et commenta ces profonds sujets dans ses livres et en parla occasionnellement au cours de ses classes et darsanas. Il n’aborda toutefois pas ces domaines dans sa prédication générale.

Aujourd’hui, nous nous sommes rendus à Yavat, où Sri Sri Radha et Krishna accomplirent Leurs très beaux et étonnants divertissements. Dans ces lilas se trouve un enseignement de très haut niveau. Un jour, par exemple, Srimati Radhika était en maan – Elle était déçue par le Seigneur Krishna et refusait de Le rencontrer. Les jours passaient et Krishna Se désespérait de jamais La revoir. Il Se déguisa alors en brahmana brahmacari, chaussé de sandales de bois et portant un livre sous le bras. Il vint mendier aux alentours de la demeure de Radha.

 

Lorsqu’Il arriva à Sa porte, Jatila-devi n’avait pas pris son bain, elle était donc dans une situation impure et ne pouvait pas Lui accorder l’aumône. Elle dit à Srimati Radhika: «Fais-Lui la charité, car si un saint se rend chez quelqu’un et repart les mains vides, une grande calamité s’abattra sur l’endroit. Nos vaches s’affaibliront et mourront et de nombreux problèmes arriveront.» Puisque Sa belle-mère Lui en avait donné l’ordre, Srimati Radhika prit une assiette en or sur laquelle Elle disposa de la farine et d’autres ingrédients. Recouvrant Son visage de Son voile, Elle alla avec Ses sakhis à la porte où le brahmana attendait. Sri Krishna dit: «Je ne suis pas venu mendier cela; Je désire en fait un joyau. J’aimerais que Vous placiez dans Mon sac Votre maan

 

A ces mots, Srimati Radhika reconnut le mendiant. Elle sourit très doucement, signifiant que Son maan était brisé. Ce faisant, Elle retourna l’assiette de farine, dahl et autres ingrédients sur la tête de Sri Krishna et S’en retourna rapidement dans la maison. Qui était celui qui souffrait de la brûlure du maan de Srimati Radhika?

 

isvarah paramah krsnah

sac-cid-ananda-vigrahah

anadir adir govindah

sarva-karana-karanam

 

«Krishna, qui est connu comme Govinda, est Dieu la Personne Suprême. Il possède un corps spirituel éternel empli de félicité. Il est à l’origine de tout ce qui est et n’a pas d’autre origine que Lui-même. Il est la cause de toutes les causes.» (Sri Brahma-samhita 5.1)

 

Il est le contrôleur suprême de tout l’univers, Dieu la Personne suprême et éternelle, la cause de toutes les causes. Et cependant, Il se laisse contrôler par le prema de Srimati Radhika!

 

Telle est la nature d’aprakrta-lila, les divertissements transcendantaux du Seigneur qui se déroulent éternellement à Goloka-Vrindavana. Sri Krishna est descendu dans ce monde et a manifesté ces divertissements, et Sri Caitanya Mahaprabhu est venu à son tour et a enseigné l’art du bhajana qui permet aux âmes conditionnées de réaliser et d’entrer dans ces divertissements pour servir Radha et Krishna.

 

Radha-dasya, le service des pieds de lotus de Srimati Radhika, est le but de notre existence. Nos acaryas, tels Rupa Gosvami, Srila Raghunatha Dasa Gosvami, Srila Bhaktivinoda Thakura et Srila Prabhodananda Sarasvati, l’ont très bien expliqué. L’accomplissement du service dans les divertissements transcendantaux du couple divin est la racine de la prédication de tous les acaryas, et doit être aussi la nôtre.

 

(S’adressant à Svarupa Damodara Maharaja) Ton Prabhupada serait vraiment très content d’entendre ça.

 

Nous pouvons constater que beaucoup de gens dans le monde sont familiers avec le Seigneur Krishna tel qu’Il est représenté dans la Bhagavad-gita ou le Mahabharata. Dans ces ouvrages, Il nous enseigne ce qu’est véritablement la religion et définit la juste conduite à adopter. Les gens ont foi en cela et essaient de l’appliquer dans leur vie.

Par contre, ils n’ont pas foi en Krishna tel qu’on Le trouve décrit dans le Srimad-Bhagavatam, et c’est là leur malchance. Sri Caitanya Mahaprabhu et Ses compagnons les plus illustres, comme Srila Rupa Gosvami, stipulent que les enseignements de la Bhagavad-gita servent simplement de fondation à la vie spirituelle. Srila Bhaktivedanta Svami Maharaja l’a lui aussi expliqué en long, en large et en travers, car c’est le principe même de notre philosophie vaisnava. Le niveau d’études supérieures est le Srimad-Bhagavatam (voir note 1), il s’agit donc de progresser dans notre éducation et d’en venir à la conclusion, qui est extrêmement confidentielle.

 

Que dire des gens ordinaires, même les vaisnavas d’autres sampradayas, comme la Vallabha-sampradaya, ne peuvent comprendre les enseignements confidentiels révélés dans le Srimad-Bhagavatam. Cette même personne qui est Parabrahma, la Suprême Vérité Absolue, qui peut créer des millions d’univers en une seconde et les détruire et à nouveau les recréer, qui peut rendre l’impossible possible et le possible impossible, va mendier le prema de Srimati Radhika.

 

Voici un autre exemple des divertissements à Yavat. Un jour, à Nandagaon, Mère Yasoda prit une grande malle et la remplit de joyaux, d’ornements et d’autres objets de valeur. Krishna arriva et dit: «C’est Mon anniversaire aujourd’hui? C’est pour Moi tout ça?» Mère Yasoda répondit: «Va jouer dehors.» Cette malle était destinée à Srimati Radhika. Mère Yasoda pensait que ces trésors apaiseraient sans nul doute Jatila et qu’elle permettrait alors facilement à Srimati Radhika de Se rendre tous les jours à Nandagaon pour cuisiner.

 

Mère Yasoda ferma la malle, y mit un cadenas et envoya un message à Abhimanyu pour qu’il la livre à Yavat. Mais sur ces entrefaites, Krishna arriva avec Subala et d’autres pâtres et brisa le cadenas. Il vida tout le contenu de la malle et y entra. Ses amis L’aidèrent, refermèrent le coffre et remirent le cadenas en place. Après quelques minutes, Abhimanyu se présenta, chargea la malle sur son dos et partit en direction de Yavat. Lorsqu’il arriva, il laissa la malle à Srimati Radhika, qui était avec Ses sakhis. Elles s’empressèrent de l’ouvrir et qu’y trouvèrent-elles? Une personne au teint sombre. Qui était-ce? Nul autre que Parabrahma, la Vérité Absolue, Dieu la Personne Suprême, qui vint en ce monde pour Se cacher dans un coffre et S’offrir en cadeau à Srimati Radhika.

 

Srila Visvanatha Cakravarti Thakura et les autres acaryas ont décrit de nombreux divertissements comme celui-là afin d’inspirer les sentiments d’amour transcendantal de Radha et Krishna à Vrindavana dans le cœur de tous les êtres vivant ici-bas. Il n’existe pas un ou deux divertissements comme ça, mais des milliers, un nombre illimité. Lorsque nous faisons le Vraja-mandala parikrama, il est essentiel d’entendre ces divertissements des lèvres d’un vaisnava réalisé afin que l’inspiration d’atteindre le but de l’existence – le service d’amour des pieds de lotus de Srimati Radhika et du Seigneur Krishna – vienne dans notre bhajana.

 

Un autre jour, à Yavat, Srimati Radhika boudait. Parfois, Sa mauvaise humeur a une cause, d’autres fois, non. Cette fois, Elle était contrariée et refusait de rencontrer Krishna. Les jours passaient et Krishna ressentait une intense séparation et une profonde détresse. Le voyant ainsi, Subala pensa: «Comment vais-je pouvoir L’aider?»

 

Subala est très attirant. S’il s’habille comme Srimati Radhika, il sera très difficile de les différencier. Il concocta un plan et se rendit à Yavat. Alors qu’il approchait de la maison de Radhika, Jatila l’aperçut et pensa: «Tiens, voilà l’ami du petit vaurien. Il vient encore ici pour créer des problèmes.» Elle l’interpella: «Qu’est-ce que tu viens faire ici? Va-t-en!» Il répondit: «J’ai perdu un veau. Je l’ai vu rentrer chez vous.» Elle fit un signe de la tête: «Va le chercher et file.»

 

Subala rentra et se dirigea vers la chambre de Srimati Radhika. Il Lui parla de Krishna: «Krishna souffre beaucoup d’être séparé de Toi. Parfois, Il S’évanouit et tombe inconscient. S’Il ne peut Te voir tout de suite, Il quittera Son corps». Le cœur de Radhika fondit en entendant ces paroles, mais Elle dit: «Ma belle-mère ne me laissera jamais aller Le voir?» Subala suggéra alors: «Echangeons nos vêtements. Tu T’habilleras comme moi et personne n’y verra rien.» Srimati mit le turban de Subala et S’habilla comme un pâtre. Mais Ses formes La trahissaient, aussi décidèrent-ils qu’Elle porterait un petit veau contre Elle et quitterait la maison. Jatila La vit sortir et, ignorant que c’était sa belle-fille, Lui demanda: «As-tu retrouvé ton veau?» Srimati Radhika répondit avec la voix de Subala: «Oui, Mataji, je vous remercie.»

 

Elle rejoignit Krishna, qui attendait dans la forêt. Lorsqu’Il La vit, Il ne La reconnut pas. Il pensait que c’était Subala qui revenait. Imitant sa voix, Srimati Radhika dit: «C’était impossible, Je n’ai pas pu ramener Radhika.» En entendant ces paroles, Krishna Se mit à pleurer, submergé de remords. Satisfaite du profond amour que Lui vouait Krishna, Radhika posa le veau et enleva Son turban. Ainsi Leurs retrouvailles furent-elles des plus touchantes.

 

Tous ces divertissements ont lieu à Goloka-Vrindavana. Nous sommes très fortunés de les entendre et de participer à ce Vraja-mandala parikrama. Nous sommes engagés dans sadhu-sanga, nama-kirtana, bhagavat-sravana, résidons dans le dhama, faisons le parikrama de Tulasi et des murtis. Ainsi, toutes les opportunités de nous engager dans les 64 activités du service de dévotion s’offrent-elles à nous en accomplissant le Vraja-mandala-parikrama. Demain, notre kartika-vrata sera complet et le lendemain, nous célèbrerons l’installation des murtis et l’inauguration de cette nouvelle Giridhari Gaudiya Matha.

 

Note 1: «Le Srimad-Bhagavatam est le niveau d’études supérieures pour ceux qui ont bien assimilé les principes de la Bhagavad-gita.» (Srimad-Bhagavatam 1.10.22, teneur et portée de Srila Prabhupada)

 

Groupe Yahoo Krsna Bhakti dasi / Image : Sri Srimad Bhaktivedanta Narayana Maharaja

14:50 Écrit par Dharma Today | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.