22/12/2005

Satsang du 17 décembre 2005

 

PENSEE DU JOUR :

 

Aimer Dieu comme l’eau

 

Aimez Dieu comme le lotus aime l’eau. Le lotus aime tellement l’eau qu’à chaque fois qu’il est lavé avec l’eau, il fleurit. Ces êtres vivants que Dieu créa dans l’eau , meurent sans elle ; donc, ils aiment l’eau. Comment quelqu’un peut-il être sauvé sans amour ?

Aimez Dieu, comme le poisson aime l’eau. Plus le poisson en a, plus il est heureux, et plus grande est la paix de son mental et de son corps. Sans eaux, le poisson ne peut vivre même un instant ; Dieu sait ce dont il a besoin.

Aimez Dieu comme le canard aime l’eau. Quand la pluie tombe, le canard est heureux. Il saute dans le lac, nage dans tous les sens, regardant le lac se remplir goutte par goutte. Il aime boire la pure eau de pluie alors qu’elle tombe du ciel.

Aimez Dieu comme l’eau aime le lait. Quand le lait est bouilli, l’eau dans le lait se sacrifie pour le lait. L’eau s’évapore et disparaît, laissant derrière une masse solide de lait pur (le mâwa). Dieu accueille l’eau et l’honore pour son sacrifice.

Ceux qui n’aiment pas Dieu, ne le voit pas ; mais ceux qui aiment Dieu, le rencontrera face à face. Ceux qui n’aiment pas Dieu, font toujours des calculs ; ils essaient de s’assurer que leurs actions rapportent des fruits. Ceux qui aiment Dieu, font simplement sa volonté, sachant que Dieu seul détermine les pertes et profits.

Nânak - Ashtapadi

 

Maturité émotionnelle

(suite)

Swami Dayananda Sarasvati

LE DONNEUR

Ce qui caractérise la maturité intérieure d’un individu, c’est son degré d’objectivité aussi bien par rapport à ses forces ou ses atouts qu’à ses limitations. Cela demande beaucoup de courage d’admettre ses limitations. Je réalise que je n’ai pas de pouvoir sur la colère, sur la souffrance, sur toutes ces conditions du mental que je refuse d’avoir mais avec lesquelles je me retrouve. Il est donc clair que je ne contrôle pas tout ce qui m’arrive. Cette prise de conscience, cette reconnaissance mature entraîne naturellement que je cherche à trouver une source à laquelle je peux avoir recours ou vers laquelle je peux me tourner pour obtenir de l’aide. Quand je découvre que je suis à bout de forces, que je manque de ressources, je demande de l’aide à toute source qui peut m’en donner. Cela est vrai également dans notre vie de tous les jours ; par exemple lorsqu’on est à court financièrement, on demande de l’aide aux banques. De la même façon, je demande de l’aide à une source qui peut m’en donner et qui doit être libre des limitations que j’ai, car les mendiants ne mendient pas parmi les mendiants. Cette source est Isvara, Dieu.

 

Je dois ici attirer à nouveau votre attention sur ce qui est mature et ce qui ne l’est pas. Il y a Dieu et Dieu, un Dieu pour la personne mature et un Dieu pour celle qui ne l’est pas encore.

Le monde est une création

Quand je regarde attentivement ce monde, je découvre que tout est organisé suivant un certain ordre, suivant une certaine structure. Chaque fois qu’un ensemble de composants élémentaires est assemblé de façon intelligente et sert un certain dessein ou une fonction, on appelle cet ensemble une création. Quand les objets ne sont pas mis ensemble de manière chaotique – comme on peut le faire quand on en jette des choses dans une poubelle – mais rassemblés de manière sensée, afin que tous les objets constituent un tout, cette entité globale et unique peut être appelée une création. La chaise sur laquelle vous êtes assis est une création. Une chaise est un assemblage de quelques composants mis ensemble de façon intelligente dans un certain but, et donc c’est une création. De la même manière, une voiture est un assemblage intelligent ; elle est constituée d’un nombre de composants tels qu’un moteur, un radiateur, des roues, des freins, etc... Mettre en tas ces composants ne donnerait pas de voiture. Quand ces éléments sont assemblés de façon intelligente afin que le moteur se trouve où il faut, les roues où il faut, et que ce qui doit se déplacer le fasse, et que ce qui doit rester immobile le soit, alors on obtient un assemblage qui est conforme à l’intention dans laquelle il a été conçu. Ainsi, une voiture est une création. Une horloge est une création. Votre chemise est une création. Un noyau atomique est une création. Un système solaire est une création. L’ensemble des lois de la nature est une création.

 

Ce corps physique est une création, une création merveilleuse. Considérez attentivement n’importe quelle partie de votre corps et vous en serez convaincu. Ces bras ont le nombre d’articulations qui convient, sans quoi ils ne pourraient pas fonctionner comme ils le font actuellement. Les yeux, le coeur, les jambes, n’ont pas été conçus de manière ordinaire. Prenez le fonctionnement du coeur. C’est une simple pompe qui remplit continuellement sa fonction pendant de nombreuses années. Cela demande une grande ingéniosité et pas mal d’argent de construire un coeur artificiel. Et à nouveau, les différentes parties du corps sont exactement où elles devraient se trouver. Les yeux sont exactement où ils le devraient, les oreilles de même. A une certaine époque, je pensais que la place du nez devrait être changée. Peut-être qu’il aurait été préférable de le placer sur le sommet de la tête. Il y aurait quelques avantages à le placer là. Tout d’abord, cela m’éviterait d’attraper les bactéries de quelqu’un qui se moucherait en face de moi. De plus, la fumée sortant d’un autre nez n’entrerait pas dans le mien car elle irait directement vers le haut. Mais plus tard, en y réfléchissant, j’ai compris que je ne pourrais plus distinguer une tasse de café d’une tasse de thé, car elles paraîtraient identiques ; l’odeur me permettrait de faire la différence, mais pour cela, je devrais soulever la tasse jusqu’au sommet de la tête, et là aussi, la vapeur de la tasse n’entrerait pas dans mes narines, car le nez serait pointé vers le haut ! Je devrais verser le liquide dans mon nez pour le sentir ! J’en suis donc venu à la conclusion que le nez est finalement bien placé où il est, ce qui me permet de sentir les odeurs en même temps que je bois du café ou que je mange. Finalement, plus on y réfléchit, plus on voit l’ordre et l’intelligence derrière la création.

 

Je découvre que tout est merveilleux quand je suis plus attentif. Chaque cellule est une merveille. Même les objets fabriqués de la main de l’homme comme les fusées, les ordinateurs, etc... sont des merveilles et il m’a été donné un intellect afin de découvrir et d’apprécier ces merveilles.

 

 

PRIERE

 

DEDICACE

 

A Lui, nous dédions notre vie,

Lui qui donne le souffle de vie, la pouvoir et la vigueur !

Lui dont les Pouvoirs divins obéissent !

Lui le Seigneur de la Mort

Dont l’ombre est la vie immortelle !

Ôg Veda. 10.121.2

 

A Lui nous dédions notre vie,

Lui qui règne sur tout ce qui respire,

Se meut et reste immobile,

Lui qui est le Dieu des hommes et des animaux !

Ôg Veda. 10.121.3

 

A Lui et à Lui seul

Dont la grandeur se réfléchit sur les sommets enneigés,

Dont les chants de gloire résonnent

Dans les vagues bruyantes de l’océan,

Dont l’étendue est confirmée par les directions

Qui sont comme ses bras,

Dont les bras cosmiques embrassent l’univers tout entier,

Nous dédions notre vie

Et offrons obéissance !

Ôg Veda. 10.121.4

 

 

Swami Advayananda


19:22 Écrit par Dharma Today | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.