19/12/2005

Pérsécutions au Bangladesh

Depuis son indépendance en 1971, le Bangladesh a ignoré les droits fondamentaux des ses minorités et a progressivement considéré ses minorités comme des citoyens de seconde catégorie.

L'Etat a ouvertement incité à la discrimination en la rendant 'légale' après la naissance du pays.

 

En 1972, le président du Bangladesh a ordonné l'application du  'Vested Property Act' en changeant le nom de la loi pakistanaise de 1965 connue sous le nom de 'The Enemy Property Act'.

 

Le Pakistan Est qui  est né sous le nom du Bangladesh, pays indépendant, a mis en vigueur  la loi du 'Enemy Property Act' en 1965 confisquant les terrains de la minorité Hindoue. Ces actions n'ont fait que rende les Hindous bengalais étrangers dans leur propre pays.

 

Il est bien connu que le Pakistan Est a collaboré avec l'Etat à l'époque de l'indépendance de l'Inde pour 'patronner' le génocide contre ses minorités depuis 1947.

 

Les atrocités et les persécutions endurées par les minorités du Pakistan Est n'ont pas cessé même après son indépendance.

 

Certains affirment que la minorité du pays a sévèrement souffert pendant le mouvement d'indépendance de 1971 et qu' elle a supporté ces abominations espérant que la situation s'améliorerait pour le nouveau pays.

 

Au lieu de cela ils ont été rejetés à maintes reprises par le gouvernement de Bangladesh. La déclaration d'Amnistie, "Tout le gouvernement a fait faux bond aux minorités au Bangladesh" est reflète une vérité gênée.

 

Image : Le massacre de 1992 de la tribu Mallya à Chittagong, Bangladesh

 

Source : www.hrcbm.org / Traduction : Dharma Today


10:33 Écrit par Dharma Today | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.