18/12/2005

Hindous au Pakistan : Ceux que les livres ne vous apprendront pas

Il y a un manque de conscience mondial de l'actuel diminution de la communauté Hindoue au Pakistan. Actuellement il est évalué que les Hindous composent 2 % de la population du Pakistan. C'est au moins cinq fois la population Hindoue de Grande-Bretagne.

 

Avant que la fin de domination coloniale en 1947, le territoire qui devait devenir le Pakistan était occupé par une grande proportion d'Hindous, représentant plus de 26 % de la population. La Division de l'Inde qui provoqua la plus grande migration obligatoire des gens dans l'histoire humaine, a été accompagnée par des massacres de grande échelle. Pendant cette période, la population d'Hindous a baissé à 15 % dans cette région.

 

Bien qu'il y ait le lourd risque, beaucoup d'Hindous ont voulu rester dans leur patrie héréditaire et ont reçu la promesse du gouvernement pakistanais d'être protégés. Cependant en réalité, les Hindous vivent dans une atmosphère très difficile au Pakistan, où ils sont très vulnérables et souvent soumis à des persécutions.

 

Il y avait un niveau constant de crime et le harcèlement contre des Hindous au Pakistan.

La constitution et le système légal du nouveau pays sont ouvertement anti-Hindous. Pendant les périodes de tension entre l'Inde et le Pakistan, les Hindous ont été tués et expulsés en masse.

 

En 1965, une loi fut accordée pour légaliser et inciter à la confiscation terrains dont les propriétaires sont de confession Hindoue. Cette loi est appelée 'The Enemy Property Act'. C'est pourquoi la population Hindoue a fortement baissée.

 

Pendant les années 1970 et 1971, des massacres à grande échelle ont été commis par l'armée pakistanaise sur la population hindoue.

 

Une étude appropriée sur les chiffres d'accident n'a jamais été faites.

On évalue à plus de 3 millions le nombre de morts. Des millions de femmes hindoues ont été violés et enlevés dans cette période. C'était un des plus grands massacres récents dans l'histoire de l'humanité et aussi un du plus ignoré.

 

En 1977, le Général Zia ul-Haq a mis en vigueur  la loi islamique, qui a plus loin exclu et a marginalisé les Hindous pakistanais.

 

En 1989 et 1992 plus de 300 temples hindous ont été détruit. Beaucoup d'Hindous ont perdu leurs maisons. La plus grande migration extérieure d'Hindous du Pakistan depuis la Division a eu lieu pendant ces années.

 

Incroyable comme il peut sembler, les Hindous existent toujours au Pakistan, ils seraient plus de 2.5 millions. La population hindoue est la plus importante dans la province du Sindh, mais il y a des minuscules communautés hindoues partout au Pakistan.

 

Ils subissent des menaces constantes (sécurité, propriété et des vies).

Les Hindous au Pakistan doivent vivre une existence très discrète et doivent supporter beaucoup d'insultes à leur honneur et dignité, sans sauvegardes légales.

Les autorités dans le pays interviennent rarement pour aider des Hindous et aggravent souvent les choses.

Il y a les rapports réguliers d'enlèvement de femmes et d'enfants hindoues, de pillage de propriété Hindoue et d'autres formes de discrimination et de persécutions.

 

Malheureusement les médias internationaux et les groupes de droits de l'Homme ne prennent pas beaucoup d'intérêt de tout cela. Ensemble avec l'apathie du grand public dans le monde entier, cela a signifié que les Hindous du Pakistan restent les gens oubliés et muets.

La brutalité subie par les Hindous au Pakistan connaît peu de parallèles dans l'histoire.

 

Sans l’intérêt des gens pour le destin de ce peuple démuni, il n' y a que peu de chances pour les femmes, les hommes et les enfants Hindoues pakistanais d'un meilleur avenir.

 

Source : http://www.hinduhumanrights.org/Pakistan/index.htm#historybooks / Traduction : Dharma Today


18:08 Écrit par Dharma Today | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.