15/10/2005

«Prenez la responsabilité…»

Inde, 4 septembre 2005

Radhe-Syama Prabhu a très bien parlé des qualités propres à un vaisnava. Je souhaite voir chacun posséder ces qualités. Le simple fait d’en parler ne suffit pas.

Il est très important de ne pas s’attarder sur les fautes d’autrui. Il s’agit plutôt de voir leurs bonnes qualités et de les développer nous-mêmes. Nous devons rechercher la compagnie de vaisnavas qui sont plus avancés que nous et qui possèdent la nature spirituelle à laquelle nous aspirons. Alors seulement pourrons-nous réaliser la bhakti.

Une personne qui n’a pas nistha (une foi ferme) pour son guru ou les vaisnavas, n’ayant d’attachement ni pour eux, ni pour les servir et qui ne prend pas la responsabilité d’accomplir un seva particulier est comme un animal à deux pattes. Prendre cette responsabilité peut même faire d’un animal un être humain. Restez dans les temples sous la tutelle du guru et des vaisnavas. Respectez-les et servez-les avec une foi ferme et beaucoup d’attachement.

Les dévots doivent prendre leur responsabilité quant au service. Quelque soit l’endroit où Gurudeva envoie un disciple, il doit accomplir ce service avec toute la responsabilité que cela implique. Gurudeva m’a envoyé à Mathura et j’ai accepté toutes les responsabilités pour le temple, y compris les problèmes juridiques inhérents, la prédication, les kirtanas, la cuisine, le porte, la publication de Bhagavat Patrika (magazine mensuel), écrire les livres. J’ai mis tout cela sur ma tête. C’était mes responsabilités pour Gurudeva.

Vous êtes tous venus ici de différents pays pour guru-seva. Quelle responsabilité avez-vous pris pour le seva? Vous devez réaliser si vous avez accepté des responsabilités et si oui ou non vous êtes attachés à votre service. Vous devez tous méditer sur la question.

Prenez votre vie en main et accomplissez guru-seva. La bhakti n’est pas si facile à obtenir. Valmiki a accompli de sévères austérités pendant 60 000 ans et il a reçu le fruit de la dévotion au Seigneur Rama. O combien a-t-il servi son guru, Sri Narada, et suivi ses instructions! Narada lui a dit de s’asseoir à un endroit et de s’engager dans le chant des noms de Rama. Il s’assit pendant 60 000 années et ne se releva jamais.

Ekalavya n’était pas une personne ordinaire. Son erreur était de ne pas suivre correctement son gurudeva, mais il n’hésita pas à donner son pouce à son guru aussitôt qu’il le lui demanda, car il était devenu expert au tir à l’arc sans son accord. Dronacarya connaissait l’intention d’Ekalavya de vaincre Arjuna au tir à l’arc et de devenir ainsi le meilleur archer.

Krishna transporta Lui-même un gros fagot de bois sur sa tête pour Son guru. Il resta sous la pluie la nuit entière et, bien qu’Il soit Dieu, Il fut complètement trempé pour le service de son guru. Telle est la manière d’accomplir guru-seva.

Les Upanisads nous relatent l’histoire d’Upamanyu. Son guru lui avait demandé de conduire les vaches aux pâturages. Après un certain temps, son guru l’interrogea: «Pourquoi es-tu si grassouillet?» Upamanyu répondit: «Je consomme le lait que les veaux ne prennent pas.» Son guru dit alors: «Ne  bois pas ce lait!», mais il ne lui dit pas ce qu’il pouvait prendre. Quelques jours passèrent et lorsqu’il revit Upamanyu, il lui demanda à nouveau: «Comment fais-tu pour être si gras et bien portant? Que manges-tu?» Upamanyu répondit: «Je prends l’écume du lait de la bouche des veaux.» Son guru rétorqua: «Ne fais pas cela.»

Il n’avait maintenant plus d’issue. Que faire? Il aperçut quelques feuilles desquelles sortait un liquide blanc. Il le consomma et tomba ensuite dans un puits. Ne le voyant pas revenir, Gurudeva partit à sa recherche; il l’appelait: «Où es-tu?» A ces mots, il répondit: «Je suis dans le puits.»

«Que t’est-il arrivé?»

«Gurudeva, j’ai bu le lait de ces feuilles, sans réaliser que ce pouvait être du poison. Je suis devenu aveugle et je suis tombé dans ce puits.»

Gurudeva dit: «Non seulement tu vas recouvrer la vue, mais toute la connaissance védique te sera immédiatement révélée dans le cœur.»

Les Vedas, plus particulièrement les Upanisads, donnent de tels exemples de guru-seva.

 

yasya deva para bhaktir

yatha deve tatha gurau

tasyaite kathita hy arthah

prakasante mahatmanah

 

«Ce n’est qu’aux seules grandes âmes qui ont une foi implicite à la fois dans le Seigneur et dans le maître spirituel que la teneur de la connaissance védique est automatiquement révélée.» (Svetasvatara Upanisad 6.23)

Nous devons être de tels disciples. La bhakti n’est pas chose facile. Elle ne viendra pas simplement parce qu’on prononce le mot «bhakti». Qui plus est, gopi-bhakti, la dévotion des gopis, est très difficile à atteindre. Vous êtes extrêmement fortunés d’être arrivés jusqu’ici. Préservez votre bonne fortune en développant une foi ferme en Sri Guru, en accomplissant le service de dévotion et en suivant Ses instructions le mieux possible, même si vous devez aller en enfer pour cela. Passez un contrat. En d’autres termes, où que vous soyez, gardez toujours votre engagement envers Gurudeva avec vous et mettez-le en pratique. Mettez les instructions du guru dans votre cœur et ainsi vous obtiendrez la bhakti.

Traduction: Krishna-bhakti Dasi       Saisie: Vishnupriya Dasi         Correction: Syamananda Dasa

Source : mail du forum Krishna Bhakti dasi

10:06 Écrit par Dharma Today | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.