14/08/2005

Sri Bhajana-rahasya

Extrait du livre Rays of hope, p.145

L’éveil

[Sri Bhajana-rahasya de Srila Bhaktivinoda Thakura révèle les secrets confidentiels de son propre bhajana, cela afin d’inspirer les sadhakas à progresser  dans le chant des saints noms. C’est l’ouvrage que conseille tout particulièrement Srila Narayana Maharaja aux dévots qui désirent sincèrement comprendre le processus de la bhakti. Il en parle depuis plusieurs années. Ce livre explique comment les 8 versets du Siksastakam de Sri Caitanya Mahaprabhu glorifiant le chant des saints noms sont en réalité reliés aux 8 phases du développement de la bhakti, allant de sraddha, la foi, à prema, le pur amour pour Dieu. Ils correspondent également aux 8 divertissements de la journée de Sri Sri Radha-Krishna,asta-kala-lilas.]

Le livre de Srila Bhaktivinoda Thakura, Sri Bhajana-rahasya, explique nisanta-bhajana, qui signale l’éveil de sraddha, la foi. Tout comme Krishna Se livre à des divertissements tôt le matin (nisanta-lila est le divertissement de la fin de la nuit), le sadhaka, en tant que jiva (âme conditionnée), voit la nuit dans ce monde toucher à sa fin lorsqu’il s’éveille au bhajana, au service de Krishna. Grâce à l’influence de sadhu-sanga et des impressions (samskaras) laissées par ses activités pieuses passées (dans cette vie ou les précédentes), ses mauvaises habitudes disparaissent. Il progresse dans sraddha. C’est alors que la deuxième étape prend place: toujours grâce à sadhu-sanga, il commence à accomplir des activités dévotionnelles, bhajana-kriya, et la cessation des mauvaises habitudes se développe, anartha-nivritti.

Maintenant, le soleil a commencé à se lever, annonçant la matinée. Vient alors la 3ème étape, nistha, la stabilité. A ce niveau, le sadhaka devient fixé dans le bhajana et les anarthas ont en grande partie disparu. Le 4ème stade est ruci, le goût, qui apporte avec lui beaucoup de choses, et asakti, l’attachement à Krishna, apparaît au 5ème niveau. Il indique que le sadhaka a fait de grands progrès, néanmoins, son cœur abrite encore quelques anarthas.

Bhajana et Bhajaniya

Ces anarthas, toutefois, ne sont pas dues aux offenses. Bien qu’elles ne disparaissent qu’après nistha, il en reste encore quelques-unes. Dans saguna-bhakti, la bhakti empreinte des modes de la nature matérielle, certaines anarthas demeurent présentes malgré les quelques fruits de la bhakti. Par exemple, la soif d’être célèbre est une anartha, de même que la soif de richesse, rechercher des milliers de disciples ou chercher à connaître beaucoup de monde. C’est pourquoi, si le sadhaka ne reste pas fixé dans ses pratiques, il tombera assurément de sa position.

Krsna-asakti, l’attachement à Krishna (qui vient après ruci), est de deux ordres: l’un est le bhajana et le second, bhajaniya, l’objet du bhajana – Sri Guru, Sri Radha-Krishna, Sri Caitanya Mahaprabhu.Hari-bhakti est très rare. Même en accomplissant une sadhana pendant des millions de naissances, on n’atteindra jamais raganuga-bhakti. C’est impossible. Quelle est la signification de sadhana? Nous chantons harinama et kirtana, mais ces activités à elles seules n’assurent pas de venir à raganuga-bhakti. Lorsque nous restons en compagnie d’un dévot avancé et pratiquons la sadhana sous sa tutelle, ruci se développe. C’est alors que nos pratiques deviennent bhajana. Il faut faire la différence entre sadhana et bhajana. Le mot bhajana vient de bhaj dhatu sevayam. La racine verbale ‘bhaj signifie service de dévotion, et bhava-seva est inclus dans le service. Jusqu’à présent, nous avons pratiqué avec la langue et les sens, disons «de force». C’est cela la sadhana. Et bhajana est accompli selon le bhava particulier du sadhaka, avec une tendance pour le seva, appelé bhava-seva.

Complètement absorbé

Un sadhaka est en train de faire l’arcana, l’adoration des murtis dans le temple, et un autre, assis dans la salle, le regarde. Le 1er fait sonner la cloche, mais alors qu’il récite les mantras, il regarde autour de lui. Son mental vagabonde ici et là. L’autre personne, assise dans la salle du temple, pense que le pujari, celui qui adore les murtis, fait beaucoup de service. Ce second dévot est complètement absorbé et, dans son mental, il «tire la corde» de l’amour et de l’affection pour Thakuraji, Sri Radha-Krishna. Il apporte de l’eau de Manasi Ganga et de Pavana Sarovara dans de très jolies jarres qu’il emporte à Yavat pour le service d’amour de Sri Radha-Krishna.

Il arrange un très bel endroit avec un asana en or pour Srimati Radharani et La baigne suivant les instructions de Sri Rupa Manjari et Sri Rati Manjari, les servantes les plus intimes de Srimati Radhika. Il médite sur Vilapa-kusumanjali et, dans son bhava-seva, il médite sur divers services. Il est assis tranquillement et accomplit bhajana et arcana en même temps. Quelle attitude est préférable? Celle de celui qui fait le seva avec bhava.

Ni les sastras, ni Srila Jiva Gosvami ne recommandent de pratiquer la sadhana durant des millions de vies. Cela ne conduira jamais à bhava-bhakti. Ce bhava-bhakti est très rare. Des millions de naissances à pratiquer vaidhi-bhakti-sadhana ne nous donneront pas raganuga, la bhakti empreinte d’avidité spirituelle. Celle-ci se manifestera uniquement grâce à la compagnie et au service de vaisnavas avancés. Sous leur tutelle, elle peut apparaître très facilement. C’est la raison pour laquelle raganuga-bhakti est supérieure.

Asakti signifie l’attachement au bhajana. Sans lui, le sadhaka ne peut vivre. Lorsque cette avidité s’éveille, il chantera un lakh de saints noms, 64 tours, en toutes circonstances, quoi qu’il arrive. Et comment chantera-t-il? Avec une absorption totale, qu’il soit bien portant ou mourant. Il offrira ses pranamas des milliers de fois, offrira vandanam stava, stuti, c'est-à-dire des prières dévotionnelles, des glorifications et des chants, il accomplira le kirtana et étudiera les sastras. Il est impossible de faire ces activités sans la compagnie et les conseils de dévots avancés.

Nama et Nami sont la même chose

L’attachement au bhajana s’éveille au niveau d’asakti et permet de réaliser qu’il n’y a pas de différence entre nama, le saint nom de Krishna, et nami, Krishna Lui-même, Sa forme, Ses divertissements et tout ce qui se rapporte à Sa personne.

Si l’on reste fixé dans son bhajana, on obtiendra l’attachement au bhajaniya. On développera un attachement au bhajana et, au fur et à mesure que celui-ci augmentera, asakti au bhajaniya apparaîtra. La sadhana atteint la perfection lorsque l’attachement au bhajana va de pair avec l’attachement au bhajaniya. A ce moment, asakti est mûr.

Puis, à mesure qu’asakti au bhajaniya s’accroît et surpasse asakti au bhajana, bhava se développe. La pure vertu, suddha-sattva, s’éveille alors dans le cœur et automatiquement le sadhaka pratique bhava-mayi-seva, le service d’amour dans son cœur. Ce n’est que lorsqu’on accomplit cette sorte de bhajana qu’il est clair qu’on a atteint bhava.

Recevoir son corps spirituel

Après cela, le dévot voit les asta-kala-lilas et reçoit son corps spirituel. Lorsque cela arrive, par la miséricorde de Krishna et du guru, tout se manifeste dans son cœur. Avant cela, celui qui pense avoir déjà développé son corps spirituel sera ruiné.

Srila Bhaktivinoda Thakura stipule que celui qui n’accomplit pas cette qualité de sadhana, et au contraire, va voir un guru qui lui dit: «Tu es Lalita», est condamné dans cette vie et la suivante et se rendra dans les sphères infernales. Nous devons d’abord arriver à ce niveau. Comment cela est-il possible? Uniquement en pensant et pratiquant le bhajana décrit plus haut 24 heures par jour, avec une absorption telle qu’aucune attirance pour le monde matériel ne demeure en nous. Lorsque nous ne ressentons même plus l’air qui nous touche, c’est à ce moment que cela arrive. Mais nous sommes embourbés dans de nombreuses activités matérielles. Comment cela peut-il se manifester?

Traduction: Krishna-bhakti Dasi Saisie: Vishnupriya Dasi Correction: Syamananda Dasa

mail du forum Tridandisvami Sri Srimad Bhaktivedanta Narayana Maharaja

15:44 Écrit par Dharma Today | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.