14/08/2005

Kerala: des non brahmanes préparés pour servir dans des temples

Les fortes divisions sociales au sein de l'hindouisme n'attirent pas que les commentaires critiques d'Occidentaux: elles sont également perçues comme une faiblesse par des milieux nationalistes hindous, qui estiment qu'elles portent atteinte à l'unité nationale qu'ils souhaiteraient promouvoir. En tout cas dans le discours public des dirigeants nationalistes, l'accent est souvent mis sur ce point, et cela débouche également sur des initiatives de promotion sociale concrète.

Dans son numéro de janvier-mars 2002, le magazine Hinduism Today en offre un intéressant exemple: à l'initiative de la Vishwa Hindu Parishad (VHP) et d'autres organisations liées au milieu nationaliste, une école pour la formation de prêtres a été établie à Nandipulam, village reculé du district de Trichur (Kerala). Bien que n'étant pas issus de familles de brahmanes, auxquelles sont traditionnellement réservées ces fonctions au Kerala, 57 hommes et jeunes gens ont reçu le cordon brahmanique en avril 2001 dans un temple de Cochin. L'idée est que des hommes pieux de toutes conditions doivent pouvoir accéder à la prêtrise. L'article justifie également cette décision en expliquant que de nombreux membres de familles brahmaniques ne respectent plus les prescriptions traditionnelles associées à leur statut et cèdent aux sirènes de l'occidentalisation.

http://www.religioscope.com/info/notes/2002_011_breves_3.htm#hindouisme

20:41 Écrit par Dharma Today | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.