02/08/2005

Kalki l'avatar à venir

La doctrine des avatars est complexe. Il y a plusieurs catégories d'avatars, les purusha avatars, les gunas avatars, les yugas avatars, les lilas avatars etc...

Si Krishna se révèle Dieu Lui-même, l'incarnation de l'amour et de la joie, d'autres avatars ont des missions différentes, et ne révèle pas leur divinité,

ce fut le cas de Parashourâm, de Bouddha, et peut être de Kalki le destructeur du Kali yuga, la future et ultime incarnation de Vishnou dans ce kalpa (cycle de quatre âges).

 

Le Kalki Purana commence par la description de l'âge de Kâli, la décadence généralisée. A la fin de l'âge de Kali, il est dit qu'en raison du mélange informe créé par la confusion des peuples, on se livrera à une foi unique, une philosophie impersonaliste et les divinités seront délaissées. Alors les dieux se rendront auprès de Brahmâ pour décrire les ravages causés par l'âge de Kali. Brahma leur répond que ce but ne peut être atteint que par Vishnou et lui adressera une prière.

 

Vishnou s'incarnera à Shamballa en tant que fils de Vishnuyasha et de Sumati pour détruire l'âge de Kali. Il sera aidé par  quatre frères qui seront l'incarnation de quatre autres divinités. Il naitra le douzième jour de la quinzaine de la lune décroissante du mois de Vasanta. Il sera issu des dynasties à la fois solaires et lunaires. A cette époque trois hommes seront également vénérés en tant qu'incarnations partielles de Kalki. Le garçon grandira comme la lune. Puis apprenant l'état de dégénérescence du monde, il se rendra auprès de Jamadagni un maître versé dans la connaissance des védas. Il se rendra compte que la terre doit être libérée de l'emprise des guerriers. Il recevra la puissance de Shiva et ses symboles seront un cheval blanc et un perroquet, signes de sa vaillance, de ses compétences dans l'art de la guerre et de son éloquence.    

 

Kalki prendra comme épouse Padmâ qui habite de l'autre côté de l'océan. Elle lui  donnera deux fils. Mais il doit accomplir sa mission, les infidèles se montrent arrogants.

Kalki partira en guerre contre les infidèles qui seront défaits. Les femmes des infidèles prendront les armes mais Kalki refusera de combattre contre des femmes. Apprenant qui est Kalki, elles se convertiront. D'autres batailles auront lieu, dans lesquelles des asuras seront exterminés. Shashidhvaja, un roi dotés de pouvoirs yogiques bien que sachant qui est Kalki, désirera l'affronter car dans la guerre on ne peut trouver la paix qu'en vainquant ou en mourant. Cette bataille sera terrible, des millions de combattants mourront.  Les armes suprêmes employées feront penser que c'est la fin de l'humanité.

 

Au cours de la bataille, Shashidhvaja aura la vision du coeur de l'univers, Hari resplendissant comme le soleil, d'une couleur bleu sombre. Devant ce magnifique guerrier accompli, Kalki se laissera vaincre et faire prisonnier, car Shashidvaja était en fait un dévot qui avait fait le voeu au temps de Râma d'être libéré au combat par le disque de Vishnou, il se réincarnera au temps de Krishna pour lutter contre lui, et de nouveau au temps de kalki. Mais le roi  satisfait de cette bataille et heureux d'avoir reconnu le Seigneur, se convertira à Kalki, et lui donnera sa fille Ramâ qui deviendra la seconde épouse. Le roi ira se retirer à Hardvard libéré de l'illusion. Puis Kalki et son armée continueront la guerre, ils détruiront une ville habitée par des filles venimeuses à l'aspect horrible, un lieu où toute morale avait disparu. Un peuple de nymphes et de serpents qui s'adonnaient sans retenue aux plaisirs des sens.  La ville rasée, Kalki installera des sages sur les trones de cinq pays, puis il retournera à Shamballa vivre auprès de ses deux épouses.

 

Un jour, le sage Narada vint à passer et Vishnuyasha le père de Kalki lui offrit ses dévotions, et se plaignait que l'incarnation présente ne soutienne le monde qu'à la manière de Krishna détruisant les méchants. Narada lui expliquera que Narayana lui même était venu comme son propre fils et qu'il le délaissait sous le voile de l'illusion pour lui offrir ses dévotions à lui Narada !

 

Mais l'âge d'or finit par se répandre sur tout l'univers.  Les dieux retrouvèrent une vie paisible. La terre mère regorgeait à nouveau de richesses et de nourriture. La méchanceté, l'envie, la fausserté, la maladie, et la misère disparurent.

Les brahmanes s'occupaient à nouveau d'étudier les védas, les Ksatriyas pratiquaient  les sacrifices, les femmes se consacraient aux prières et tenaient  bonne conduite. Les vayshyas étaient occupés à la prospérité de tous, et offraient  leurs prières à Vishnu, et les shudras offraient leurs services en écoutant les histoires de Hari.
 
extrait du groupe msn vishnouisme.

13:14 Écrit par Dharma Today | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.